top of page

LA MAISON

Invariablement passionné par les systèmes d'écritures, la lecture, les relectures et la poésie qui l'auront accompagné sans relâche, après une carrière des plus diverses, Christopher Mc Andrew créé les éditions de la Smagne en 2021. Très volontairement, cette maison d’édition n'est  pas membre du syndicat national des éditeurs (SNE) et n'adhère en rien aux pratiques contestées et contestables, du marketing littéraire des maisons d'éditions institutionnelles. 

Chez nous, Proust n'aurait donc pas vu son manuscrit être refusé, dont on rappellera qu'il a publié son oeuvre à compte d'auteur aux Éditions Grasset.

Mer NB.jpg

Que dire aux lecteurs lorsque Gallimard refusa le manuscrit « Autant en emporte le vent » de Margaret Mitchell et qui fera la fortune du groupe Hachette ? Qu'ils ne sont pas assez écrivains et que leur imaginaire est sans doute trop porté sur leur chiffre d'affaires ? Que dire à nouveau du comportement immoral de Plon qui n'hésite pas un instant à grand renfort d'avocats à marketer l'inspecteur Javert de Victor Hugo en un être de bonté angélique ? Quelle odieuse spoliation sémantique de l'œuvre élogieuse des Misérables !  À quand les Thénardier en train d'offrir des bonbons aux enfants dans les rues ou le bonheur de l'orphelinat avec Oliver Twist ? 

 

Dans la littérature blanche, l'on ne compte plus les auteurs talentueux et même des prix Nobel de littérature dont ces mêmes maisons d'édition ont refusé ou refuseraient aujourd'hui les manuscrits. Intellectuellement, cela fait tout de même aussi peur que l'IA. La dystopie s'est-elle déjà produite ? Déconcertant de voir jusqu'où la culture de l'argent et de l'image d'une concentration d'entreprises s'octroient le droit de tuer le talent. Soyons convaincus que Robbe-Grillet, Camus, Kerouac, Llosa, Marquez, Kundera ou même Beckett ne seraient pas à leur aise avec ces gens-là cher Jacque Brel. J'imagine l'autodidacte Gaston Bachelard recevant des courriers « argumentés » lui refusant sa psychanalyse du feu pour cause de cosmogonie rétrograde. Que dire également d'auteurs comme Frank Herbert, Stephenie Meyer, William Golding et j'en passe, tous recalés ou encore de Michel Bussi qui aura donc attendu une décennie avant d'être publié pour devenir le deuxième romancier de France dans l'univers du polar ? Alfred Jarry n'aurait pas pu mettre en scène le père Ubu cocu à la trappe comme vient de le faire Thierry Cohen, qui après dix romans, se voit contraint de brûler publiquement son dernier ouvrage, épuisé d'être défié par une égocratie éditoriale inquiétante.

Fort heureusement, une pluralité de maisons d'éditions demeurent éloquentes. Mais ne nions pas un contexte ambigu qui explique qu'en 2023 des auteur(e)s déjà publiés comme de nouveaux auteurs, sont de plus en plus nombreux à constituer leur propre « guilde » en ligne, en s'orientant davantage vers l'autoédition et en cessant d'envoyer inutilement leurs manuscrits à des maisons d'édition devenues versatiles sauf pour leur seul actionnariat. Tel un moteur à vapeur dont les bielles motrices inversent soudainement leurs courses sous le vacarme assourdissant de soupapes à cames rotatives, ce sont maintenant des chasseurs de maisons d'édition qui fouinent de nouveaux auteurs par le biais de leur propre public ! Victor Hugo doit retrouver le sourire. Guez de Balzac aussi.

Voilà pourquoi notre petite structure arrimée au sud de la Vendée est totalement indépendante, libre de toute pression, d'arbitrage commercial envers l'intégrité de vos œuvres, de votre style ou du simple choix d'une couverture de livre, souvent réservée aux publié(e)s. Nous crions haro sur les enjeux financiers, marketing ou éditoriaux !

À ces mots, on cria haro sur le baudet. Jean de la Fontaine, Fables, les Animaux malades de la peste.

Soyons clairs. Nous refusons de publier les auteurs à compte d'auteur. Pour cela, trouvez-vous un imprimeur et un graphiste qui vous feront le job. En revanche, si vous souhaitez effectivement pouvoir être publié(e) aux frais de la princesse et percevoir une marge confortable sur les ventes dont nous finançons la promotion, alors vous vous devez d'avoir deux choses incontournables : un talent véritable et une sensibilité délicieuse qui s'harmonisent avec notre catalogue. Celui-ci s'attache à l'amour et aux arts, d'où son nom Amor et Artes. Vous aurez également pris soin de convaincre notre comité de lecture qui demeure informel, évolutif, constitué d'auteurs, d'enseignants, d'artistes célèbres et moins célèbres, d'érudits d'horizons divers et qui savent déguster l'âme d'un vers de Pablo Neruda avec une aisance mirifique face à une ignominie marketée pour un événementiel de salon.

Les éditions de la Smagne ont fait le choix de la liberté en se limitant à une petite poignée d'œuvres par an, pour proposer une créativité audacieuse dans des domaines diversifiés qui dépassent le seul support du livre et qui sont capables de s’adresser au plus grand nombre avec l'objectif de dénicher et de révéler de nouveaux talents de notre temps. 

NOUS ADRESSER UN MANUSCRIT OU UNE ŒUVRE DE L’ESPRIT.

Si vous souhaitez nous soumettre un manuscrit ou un projet qui constitue une œuvre de l’esprit,

assurez-vous qu’il corresponde à notre ligne éditoriale et à notre catalogue.

Nous n'acceptons pas tous les genres littéraires dont :

les autobiographies, les essais politiques, les romans d'horreur, la fantasy et la science-fiction cyberpunk.

 Veuillez noter que pour des raisons écologiques, nous préférons les manuscrits dématérialisés,

exception faite d'autres type d'oeuvres de l'esprit qui le nécessite. 

 Soumettez-nous votre texte directement par mail à l'adresse suivante : info@edsmagne.art 

bottom of page