top of page

AUTEUR(E)S

maria Trahori

“N'oubliez pas, on vit juste pour quelques rencontres.”
François Cheng

Maria Trahory.jpg

D.R. EDS

MARIA TRAHORI  / AUTEURE

Maria Trahori est née le 28 juillet 1985 à Hobart en Tasmanie. Cet endroit du monde fut découvert en 1642 par le hollandais Abel Janszoon Tasman. En 1990, ses parents créent une petite unité de production d'huiles essentielles à Margate, dont celles du Fragonnia et du Kunzea. Mélangées aux touches blanches des fleurs de Fragonia, les bouquets d'étamines de couleur pourpre à bout jaune du Kunzea l'attire et l'inspire quotidiennement. C'est ainsi qu'après avoir étudié la phytothérapie à Warwick dans le Queensland, puis la psychologie cognitive à l'Université de Tasmanie, elle trouve sa vocation dans la bibliothérapie en 2012. Passionnée par les maîtres de peinture néerlandais comme Rembrandt, Frans Hals, Jan Steen et Jacob van Ruisdael, une nouvelle affection la gagne : la symbolique des couleurs anciennes.

 

Au fil de ses recherches, elle explore la symbolique des couleurs anciennes en s'inspirant des ouvrages des artistes et théoriciens de l'art néerlandais, Karel van Mander et Samuel van Hoogstraten, riches en sources antiques et italiennes, mais également et surtout, des travaux de Gesina ter Borch, poétesse et dessinatrice accomplie en 1650, profondément fascinée par les concepts pétrarquistes de l’amour et de ses complexités. En particulier son premier référentiel d’associations intitulé « cœurs de couleurs ».

 

Rapidement, les codes de couleurs chez Vermeer ne sont plus un mystère et deviennent une révélation. Maria Trahori apporte une relecture inavouée de toutes les œuvres du célèbre maître de peinture Johannes Vermeer, le fameux maître de la lumière, l'immense sphinx de Delft. C’est en s’attachant aux couleurs dominantes des personnages des œuvres de Vermeer et de leurs nombreux symboles pourtant longuement revisités, que Maria Trahori adapte un jeu sur l'amour avec une sémantique riche en poétique. Son livre sur la symbolique des couleurs anciennes chez Vermeer paraîtra aux Éditions de la Smagne en octobre 2023.

Visuel Pack.png
Oscal Del Pienta
Oscar Del Pienta.jpg

D.R. EDS

OSCAR DEL PIENTA  / AUTEUR

Oscar Del Pienta est né le 2 janvier 1988 à Santa Cruz de Mompox en Colombie. Après une licence d'architecture à l'université Maria Goretti de San Juan de Pasto, guidée par des principes franciscains et capucins, il arrête la poursuite de ses études et part s'installer en Équateur à Santo Domingo. Il y rencontre plusieurs collectifs de troupes de théâtre francophone et se met à écrire sa première pièce de théâtre. Ancien agent des services secrets de la Seguridad à Bogota, son père est assassiné par la mafia du "Bronx" six mois plus tard. Oscar interrompt sa carrière naissante pour aider ses proches. Pour seul héritage inavoué, son père lui laisse des archives abracadabrantes d'une vie professionnelle tumultueuse qu'il découvrira dans une boîte à outils de leur petite maison en pisé dont les boiseries sont rongées par le temps et l'oubli.

 

Il décide alors d'écrire une comédie intitulée "Des petits services très secrets". Celle-ci met en lumière un univers de corruption impitoyable, trempé d'un florilège de souffrances et de moments heureux d'une famille pauvre, où alternent pleurs et rires, menaces et solidarités, profits illégaux et patrimoine de l'humanité, et où la nécessité d'aimer et de survivre finissent par l'emporter sur un quotidien continuellement laborieux, chancelant et cruel.

En cours de traduction et de correction par l'auteur.

bottom of page