top of page

Éditions de la Smagne

Pour tout contact, merci d'adresser vos mails à : info@edsmagne.art ou de diriger vos appels vers le : +33 2 51 27 58 41.

Mer NB.jpg

   Lire, puis écrire. Relire, puis réécrire. Réécrire ce que l'on a relu, dans le dessein de le relire encore avant de le réécrire de manière subtile. Suffisamment pour le contempler sous une nouvelle perspective. En revisitant ce qui a été réécrit, se déploie une fraîcheur, une essence qui mérite assurément une réécriture supplémentaire. Il est donc impératif d'explorer cette pensée à travers une réécriture, de la relire à maintes reprises pour l'embrasser, pour la pénétrer en profondeur, avant de la réécrire de façon légère, au fil de relectures subtiles qui dévoilent des horizons inexplorés de réécritures plus légères encore. Ce que l'on vient de parcourir, de réécrire et de redécouvrir annonce déjà la naissance de nouveaux écrits et de nouvelles lectures. Un processus d'écriture qui inaugure des chapitres futurs. Ces écrits successifs s'amalgament en palimpsestes, en strates spirituelles qui s'entremêlent, ici et là, au sein de la pensée de l'auteur, cherchant à se dévoiler, à se déployer dans la sphère du lectorat, qui devient peut-être la terre la plus fertile. Au bout du compte, le texte se dévoilera doux, presque suave, fondant tel un carré de chocolat face à l'océan, avec une seule réserve : il sera inévitablement réécrit, minutieusement relu et remodelé, comme l'artiste perfectionne son chef-d'œuvre, encore et encore.

Poussière d'étoiles, troubadour le reste du temps. Parfois préfacier autant que postfacier, plus rarement critique d'art et autres émoluments intéressants, sur catalogues raisonnés, rédactions de notes d'intention, d'articles, de textes introductifs pour vos démarches artistiques.

 

Merci de me déranger si vous êtes un ou une amie d'Homère, artiste, artisan, auteur(e), philosophe, ménestrel(le), aventurier(e), anthropologue, archéologue, épigraphiste, bouquiniste, expert en tableaux anciens ou post-modernes et en sculptures ou réparateur d'objets anciens.

Colette nous disait que « l'heure de la fin des découvertes ne sonne jamais.»

Elle a donc nécessairement toute ma confiance.

Christopher McAndrew

bottom of page